Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 novembre 2013 5 22 /11 /novembre /2013 13:54
MAISONS DES JEUNES. MAISONS DES JEUNES. Les " Maisons des jeunes" ont bien joué un grand rôle dans les activités inter-quartiers jusqu'à la fin du 20 eme siècle.Ces maisons de jeunes ont permis aux jeunes qui venaient de finir l'âge d'adolescence de se brosser avec la "cour des grands". Si je me rappelle des premiers moments passée dans ces locaux de jeunes qui donne la vraie vision du jeune dans une jungle organisée sans haine ni animalité car seule le plus malin gagnait. Juste pour vous dire qu'un jeune qui n'a pas fais sa maison de jeunes n'avait pas sa place à l'armée.Juste pour vous caricaturer ce milieu des jeunes qui récupérait les jeunes qui risquaient de dévier dans la violence ou dans l'école de la rue. Ces maisons de jeunes ont su joué un rôle salvateur dans l'éducation juvénile car on trouvait tout la bas : sports, jeux intellectuel,arts martiaux,danses,soirées dansantes et culturelles..... OU VONT LES JEUNES ? La réponse est directe: dans la rue. Oui c'est juste et vraiment désolant de voir les jeunes ne plus jouer mais se taper ! Les quartiers sont devenus des champs de bataille car on les entend dire souvent ici c'est " mon territoire " , truc de ouf ! Je veux dire la que ces jeunes ont perdu les notions les plus banales du voisinage entre quartiers. Ils se sont appropriés le phénomène des "gangsters" américains sans voir l'extrême animosité de ce phénomène du à la drogue et la mafia. Voilà la grosse bêtise de copier en faisant du "copier-coller" et c'est gravicime se qui se passe dans les Quartiers aujourd'hui car on assiste à la guerre de territoires dans le Territoire. Pour stopper ses bagages rangées il faut agir à la source : les jeunes. Seules les jeunes pourront dire stop avec l'apport absolu de l'état qui est responsable des dérapages et tensions dans les pays car leur rôle est de faire régner la paix. Donnons aux maires des financements pour bâtir des maisons de jeunes et mettre des animateurs professionnels. Les " Maisons des jeunes" ont bien joué un grand rôle dans les activités inter-quartiers jusqu'à la fin du 20 eme siècle.Ces maisons de jeunes ont permis aux jeunes qui venaient de finir l'âge d'adolescence de se brosser avec la "cour des grands". Si je me rappelle des premiers moments passée dans ces locaux de jeunes qui donne la vraie vision du jeune dans une jungle organisée sans haine ni animalité car seule le plus malin gagnait. Juste pour vous dire qu'un jeune qui n'a pas fais sa maison de jeunes n'avait pas sa place à l'armée.Juste pour vous caricaturer ce milieu des jeunes qui récupérait les jeunes qui risquaient de dévier dans la violence ou dans l'école de la rue. Ces maisons de jeunes ont su joué un rôle salvateur dans l'éducation juvénile car on trouvait tout la bas : sports, jeux intellectuel,arts martiaux,danses,soirées dansantes et culturelles..... OU VONT LES JEUNES ? La réponse est directe: dans la rue. Oui c'est juste et vraiment désolant de voir les jeunes ne plus jouer mais se taper ! Les quartiers sont devenus des champs de bataille car on les entend dire souvent ici c'est " mon territoire " , truc de ouf ! Je veux dire la que ces jeunes ont perdu les notions les plus banales du voisinage entre quartiers. Ils se sont appropriés le phénomène des "gangsters" américains sans voir l'extrême animosité de ce phénomène du à la drogue et la mafia. Voilà la grosse bêtise de copier en faisant du "copier-coller" et c'est gravicime se qui se passe dans les Quartiers aujourd'hui car on assiste à la guerre de territoires dans le Territoire. Pour stopper ses bagages rangées il faut agir à la source : les jeunes. Seules les jeunes pourront dire stop avec l'apport absolu de l'état qui est responsable des dérapages et tensions dans les pays car leur rôle est de faire régner la paix. Donnons aux maires des financements pour bâtir des maisons de jeunes et mettre des animateurs professionnels.
Repost 0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 09:23
LA FESSÉE : NON ? Aujourd'hui donner une fessée en France coûte €500 d'amende avec risque de sanction juridique. Alors les parents sont bien indignes du fait que la loi soit légiférée en vue du rôle des parents dans l'éducation de leurs enfants qui n'est pas une mince affaire. Mais les psychologues insistent que c'est inadmissible d'utiliser la violence dans l'éducation des enfants.Une règle qui n'est pas appliquée partout dans le monde car il faut noter qu' en Afrique certains établissements scolaires utilise la chicote ou le bâton du maître !! Avec l'évolution des méthodes pédagogiques il n'est plus obligatoire de taper ou chicoter les élèves,car,l'expérience montre que l'enfant amadoue par ses parent et son maître à plus de chance pour réussir à l'école. Il est à signaler que la violence parentale engendre souvent à l'échec de l'enfant ainsi que la violence en milieu scolaire. Dans la majeur partie des cas la violence des parents peux finir par être un conditionnel dans l'éducation de l'enfant. L'humain est de nature révolte en subissant un châtiment correctionnel violent,enfant comme adulte finit par déraper dans le refus,la peur,la résistance,l'indignation,le pourquoi pas l'autre et toujours moi ....La Fessée Non!! LA FESSÉE OUI ? De tout le temps les parents sont les baromètres de la famille. Alors il faut bien tenir compte de leur exigence,leurs ordres à défaut de subir une correction juste et mesurée. Pas d'exagérations méchantes. C'est pour la bonne cause que les parents ramène à l'ordre leur enfant sans cassure ni déchirure! Faut pas ce dire que la méthode idéale et efficace c'est taper,non,mais,l'enfant est un animal instinctif qui réagit celons les actions ou l'entourage direct;le cercle familial en général. L'éducation de l'enfant était sacre voire obligatoire car les parents tenaient beaucoup à la famille. Par exemple dans les monarchies,les royaumes,à l'adolescence l'enfant est vite confié à un major d'homme pour son éducation à la vie sociale,car les patents évitaient d'apporter plus d'amour que d'éducation : < plus d'amour tue l'éducation >. Aujourd'hui tout à basculer,c'est la rue ,l'école,le dehors qui éduquent l'enfant car l'autorité parentale est raccourcie par la loi. Oui c'est la loi,la justice et même l'autorité étatique qui donne les règles de comportement de l'enfant. Alors on voit une querelle sans gène des enfants avec les parents,c'est abuser! C'est grave! La valeur familiale,les liens familiaux sont fracasses,bafoués et même indignes. Maintenant c'est l'enfant qui donne l'ordre aux parents : a prendre ou à laisser sinon je casse tout. Alors je vais conclure qu'aujourd'hui "le monde s'effondre ". La fessée n'a jamais tué le président ,le directeur,le capitaine ,le menuisier ,l'ouvrier,l'enseignant ,ni moi ni toi ,ont regretté le geste des parents pour avoir dépasser les limites....La Fessée Oui !
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de fily
  • Le blog de fily
  • : L'Homme qui est au service de l'Homme et attend le Retour Positif humain.
  • Contact

Recherche

Liens